Présentation générale de l’oeuvre
phAUTOmaton est une oeuvre participative de Philippe Boisnard, qui cherche, à partir du visage des participants créés parleur propre mot, de constituer de nouvelles configurations de communauté, de nouvaux liens inter-humaines, qui s'échappent des logiques économiques, sociales ou culturelles.
Le site qui accueille ces participations se transforme en un nouveau format de réseau social, fondé sur l’expression singulière d’un visage et d’une phrase. Plus aucune restruction ou catégorie ne permet de discriminer, d'exclure les visages. Réseau social sans condition, c'est l'inconditionnamité de notre appartenance au genre humain qui seul nous rassemble.

Les communautés invisibles

Le phAUTOmaton va constituer une communauté de visages en-deçà de cette division, et de ses exclusions.
En effet, du fait que l’oeuvre ouvre à une carte où la communauté dans son ensemble peut apparaître sans distinction et sans exclusion, il apparaît qu’avec ces visages de la pensée, une autre mobilité, une autre adresse pourra être inventée entre les habitants.
Avec la carte des visages de la pensée, toute personne pourra via l’application qui sera médiatisée et ouverte, découvrir ces autres visages, cette autre humanité s’adressant directement ou indirectement à elle.
Il s’agit de redonner une mobilité du sens de la communauté urbaine de Mons en se plaçant au niveau de l’humanité elle-même et non pas selon des catégories de différenciation.
phAUTOmaton interroge par son mode de fonctionnement les liaisons entre des individus au sein d’un territoire. Avec le projet que nous présentons grâce aux Transnumériques, il s’agit d’interroger les liaisons possibles au niveau des territoires participant à la Fête des Talents Lycéens (FTL) entre les différentes populations lycéennes.
En effet la carte d’un territoire ou d'une région ne rend jamais visible les flux de population, les porosités. Plus que cela un territoire urbain peut être marqué par des frontières invisibles, que certaines catégories d’habitant ne traversent pas.
Ainsi, apparaîtra une communauté de visages qui souvent ne sont pas reliés entre eux.